Nous nous soucions de notre santé: est-ce possible ou non différents types de choux avec pancréatite et cholécystite?

La violation du régime du jour et de la nutrition, une mauvaise écologie, le stress et de nombreux autres facteurs conduisent au fait que de nombreuses personnes souffrent de maladies du tractus gastro-intestinal, en particulier de pancréatite et de cholécystite. Et ils doivent simplement suivre un régime strict et choisir soigneusement la nourriture.

À partir de cet article, vous découvrirez s'il est possible pour les patients diagnostiqués de manger du chou ou non? Et aussi la méthode de préparation et l'apparition du chou dans les maladies de la vésicule biliaire et du pancréas.

Composition chimique

Il existe de nombreuses variétés de ce légume, et chaque espèce a une composition chimique.

Au secours! Les principaux composants sont divers glucides: polysaccharides (fibres, pectine) et monosaccharides (glucose, fructose, saccharose), caroténoïdes, glycosides et thioglycosides.

Le chou contient également une grande quantité de vitamines :

  • acide ascorbique (vitamine C);
  • vitamines B1, B2;
  • acide folique et nicotinique;
  • Vitamine H, K et tocophérols.

Le chou est riche en macro et micro-éléments, sels de sodium, potassium, calcium, magnésium et fer . Il contient de nombreux acides aminés essentiels. Une telle composition, ainsi que le budget, la disponibilité et la facilité de préparation, font du chou un produit alimentaire indispensable.

Qu'est-ce qui est acceptable à utiliser?

Demandez-vous s'il est possible de manger du chou dans chaque cas individuel.

Avec cholécystite

Il faut abandonner le chou blanc sous toutes ses formes: frais, mariné, mijoté . L'utilisation d'autres espèces n'est possible qu'en petites quantités et uniquement pendant la période de rémission, car les substances contenues dans le légume affectent négativement le métabolisme de la bile.

Avec pancréatite

Le chou cru ou mariné affecte négativement le pancréas, en particulier dans la période «aiguë» de pancréatite. Un tel effet est causé par un effet néfaste sur le pancréas et les huiles essentielles.

Vous pourriez être intéressé à vous familiariser avec les conseils des médecins et des nutritionnistes sur l'utilisation du chou pour le diabète et sous quelle forme il est préférable de manger avec une gastrite.

Variétés

Ensuite, nous analyserons en détail la possibilité d'utiliser différents types de chou en cas de pancréatite ou de cholécystite.

La couleur

Il contient des fibres plus douces que le blanc, par conséquent, n'est pas contre-indiqué dans ces maladies. Il est préférable d'utiliser du chou-fleur cuit ou bouilli afin de minimiser la charge sur le pancréas.

Bruxelles

Les choux de Bruxelles affectent positivement le pancréas et la muqueuse gastro-intestinale et apaisent les tissus digestifs irrités. Grâce à cet effet, vous pouvez le manger sans crainte.

Le brocoli

Le brocoli est un légume très utile, ayant un bon effet sur le pancréas et la vésicule biliaire.

Important! Farcir le brocoli avant utilisation ou laisser mijoter.

Pékin

Le chou de Pékin contient un grand nombre de fibres alimentaires non digestibles, il n'est donc pas recommandé de l'utiliser pour les maladies du tractus gastro-intestinal, en particulier lors d'exacerbations.

La méthode de cuisson est-elle importante?

La méthode de cuisson du chou est d'une grande importance à cet égard. L'une des plus courantes dans notre pays est la fermentation. Cependant, pour toute maladie du pancréas et dans toute condition (aiguë ou chronique), l'utilisation de ce plat est strictement interdite pour de nombreuses raisons.

Nous énumérons les raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas mariner de légumes avec une pancréatite :

  1. Les acides irritent la muqueuse de l'estomac et des intestins.
  2. Une motilité gastro-intestinale accrue affecte négativement la sécrétion de bile.
  3. Une grande quantité de sels provoque une rétention d'eau et un gonflement. Le gonflement du tissu pancréatique augmente la douleur et l'inflammation.

Le ragoût est une autre façon courante de cuire le chou . Vous pouvez ajouter d'autres légumes, comme des carottes.

Attention! Pendant la cuisson, n'ajoutez pas d'oignons, d'ail, d'assaisonnements épicés et d'épices, car ils augmentent l'activité des glandes digestives.

En détail sur les propriétés du chou pour quelles maladies il vaut la peine de ne pas l'utiliser, lisez ici.

La vue est-elle importante?

L'apparition du chou est d'une grande importance. Le chou-fleur, le chou de Bruxelles et le brocoli sont librement autorisés pendant la période de rémission. Le blanc et le Pékin ne sont pas recommandés pour une utilisation en raison de la teneur élevée en fibres grossières et en substances mal digestibles.

Recette

Si vous ne voulez pas refuser le chou blanc, il est préférable d'utiliser son ragoût . Pour cuisiner:

  1. Prendre une petite tête de chou (1-1, 5 kg), hacher avec des pailles.
  2. Graisser une poêle profonde avec de l'huile de tournesol.
  3. Transférer le chou dans la poêle, le faire frire légèrement jusqu'à tendreté.
  4. Après cela, ajoutez 1-2 cuillères à soupe de pâte de tomate, ajoutez de l'eau et laissez mijoter à feu moyen jusqu'à cuisson.
  5. Ajoutez du sel au goût.

Tout plat, y compris le chou, pour la pancréatite chronique et la cholécystite doit être entré dans le menu en petites portions . Avec l'exacerbation des maladies, il ne faut pas manger de légume sous aucune forme. Après avoir consommé du chou, surveillez attentivement votre maladie et consultez un médecin dès les premiers signes d'une exacerbation.

Articles Connexes